Les pyrénées

La flore des Pyrénées comporte environ 4 500 espèces, dont quelque 160 espèces endémiques. La répartition végétale dans les Pyrénées est influencée par un climat océanique à l’ouest et un méditerranéen à l’est, humide au nord, plus sec au sud auxquelles s’ajoutent les différents étages montagnards qui favorisent les forêts de feuillus à basse altitude, puis aux altitudes supérieures, des forêts de confères, au-delà de la limite supérieure de l’arbre (zone de combat) des herbacées des alpages, et enfin les plantes de milieux rocailleuses et proches des névés à haute altitude (saxifrages, mousses, lichens, etc.)

L’orientation d’ouest en est de la plupart des montagnes européennes a eu pour conséquence qu’un grand nombre d’espèces présentes durant le Tertiaire et le début du Quaternaire (ère Cénozoïque) ont disparu lors des glaciations quaternaires. Les migrations vers des régions plus clémentes ou des refuges ont été freinées par les massifs montagneux que certains taxons n’ont pas pu franchir. Outre l’orientation ouest-est, les Pyrénées ont la particularité d’être une chaîne massive où les cols sont assez élevés accentuant l’effet de barrière écologique. En Amérique du Nord et en Extrême-Orient où les chaînes de montagnes sont majoritairement d’orientation nord-sud, les espèces ont en revanche pu migrer vers des régions plus clémentes. Un mélange avec des espèces provenant des régions arctiques et d’autres chaînes européennes a en outre eu lieu. Lors de la remontée des glaces, des espèces alpines, comme le thé des Alpes ou la dryade (Dryas octopetala L.), sont progressivement remontées vers l’Arctique, tandis que des espèces arctiques, comme l’andromède bleue (Phyllodoce caerulea (L.) Bab.), sont restées dans les Pyrénées. Les migrations se font également dans le sens altitudinal au gré des évolutions climatiques (glaciaires-interglacaires). (extrait wikipédia)

Le lac de Estaens avec en premier plan, les fleurs de Safran des Pyrénées qui tapissent le sol

Une zone humide riche en faune et flore

Les bruyères envahissent les flans de montagne

Les prairies sont parsemées de Chardon Bleu des Pyrénées

Site de référence : Marc Leclerq

Les commentaires sont fermés